Découvrir le BDSM, par où commencer ?

Depuis la sortie de la saga Cinquantes Nuances de Grey d’E. L. James ainsi que la sortie en salle du premier film en 2015, nous avons pu observer une augmentation des recherches sur le sujet du BDSM. En boutique également, nous avons vu arriver une nouvelle génération, novice et avide de découverte qu’il a fallut guider. Cependant, pour beaucoup de spécialistes, le film n’est pas une représentation fidèle ou précise de cet univers. Il ne s’agit pas dans ce film d’une réelle représentation des pratiques BDSM. Il s’agit plutôt une vision adoucit, correspondant plus facilement aux fantasmes du public. Nous allons vous présenter et vous expliquer les termes qui décrivent le SM et les fétichismes qui y sont liés. Vous découvrirez également de quoi vous orienter afin de vous initier sereinement dans l’univers du BDSM

Qu’est-ce que le BDSM ?

Vitrine BDSM 1

Tout d’abord à quoi correspondent ces fameuses lettres ? Il y a en premier lieu Bondage et Discipline (BD). Ensuite Domination et Soumission (DS) et enfin Sadisme et Masochisme (SM). Nous parlons d’un univers avec une grande variété de pratiques. Ces pratiques allant de la servitude à la fessée érotiques, en passant par le bondage ou l’électrostimulation. Bien que la retenue et la discipline sont liées à des facteurs physiques : la contrainte et les jeux sensoriels. La domination et l’obéissance comprennent également des facteurs émotionnels et psychologiques. C’est également le cas pour les jeux de rôle et les échanges entre le dominant et le soumis. D’autre part, le sadisme et le masochisme font référence au rôle qu’un adepte aime faire ressentir une sensation physique (Sadique), et l’autre adepte aime ressentir cette sensation physique (Masochiste). C’est naturellement là que vous utiliserez le fouet et les chaînes.
Pour certain ces pratiques sont mal vues, voir même qualifier de dégradante, inhumaine. Alors que pour les pratiquants, c’est considéré comme une forme extrêmement aimante et intime vis à vis des contact humains.

Une philosophie propre à chacun.

Certaines personnes y voient presque une philosophie et préfèrent donc une relation 24/7, tandis que d’autres ne font que pimenter leur rapports sexuels de temps en temps. Le bondage est une série de coutumes liées à la fixation du soumis. Vous pourrez fixer votre soumis avec des cordes, des sangles spéciales ou des menottes. Le bondage lui-même peut avoir des dimensions érotiques et esthétiques pures, et est une forme d’art non conventionnelle (le Shibari en est un très bon exemple). Il existe des formes extrêmes d’immobilisation comme la momification, qui implique l’attachement de tout le corps, généralement à l’aide d’un film spécial.

La relation Dominant / Soumis est une structure hiérarchique composée de deux personnes ou plus. Le haut est le dominateur et le bas est le soumis. La relation que vous crée n’est pas nécessairement associée à des pratiques sadiques, mais repose principalement sur l’obéissance. Le symbole caractéristique d’une personne soumise est le collier. Vous pouvez varier ces pratiques par différents types de déguisement. D’un autre côté, tout le but des jeux SM est de profiter ou de donner de la douleur. Il peut s’agir de différents types de coups (fessées, martinets, etc.), de verser de la cire chaude, d’aiguilles de martelage ou de stimulation électrique. Bien sûr, il vous est possible de causer des douleurs à la main, mais lorsque vous utiliserez des outils tels que le fouet, les cravaches, des aiguilles etc. la sensation sera complètement différente.

Comment bien débuter le BDSM ?

Vitrine BDSM 2

Tout d’abord, vous devez être inclus dans l’une des deux principales catégories de pratique: B / D ou S / M. Si vous appartenez à la première catégorie, mettez d’abord un bandeau sur les yeux de votre partenaire. Dans la deuxième catégorie, de nombreux adeptes commencent par la fessée. Lorsque vous proposez des idées fétiches à votre partenaire, veuillez préciser la pratique qui vous intéresse le plus, comme la fessée, la morsure, le fouet, les menottes ou les cordes.

Cette précaution vous aidera à rester sur la même longueur d’onde et à éviter tout malentendu. Vous devez savoir que l’utilisation de bandeaux, de menottes ou de glaçons est relativement inoffensive pour votre partenaire. Cependant, avant de d’envisager d’utiliser des outils plus complexes, vous devez bien sûr savoir les utiliser. Si vous ne savez pas quoi faire, même les cordes ou les fouets peuvent être dangereux. Enfin, vous devez savoir que le BDSM est généralement plus dramatique et théâtrale que la pratique réelle. Les sessions BDSM sont appelées « scènes » et les pratiquants sont appelés « joueurs », et ils synchronisent soigneusement leurs actions à l’avance.

Commencez doucement.

Il est préférable de commencer le BDSM progressivement. Par exemple, commencez par des masques oculaires souple. C’est une chose petite et prudente qui peut beaucoup aider. En supprimant un sens (la vision), d’autres sens deviendront plus clairs. De plus, lorsque vous ne pouvez pas voir ce que votre partenaire va faire, il y aura une douce incertitude. Ensuite, le contact le plus simple devient surprenant, et chaque stimulus est absorbé plus fortement.

Utilisez des menottes, puis un simple chatouillement se transformera en une douce torture. En effet, lorsque les mains sont liées, le chatouillement peut engendrer des spasmes dans tout le corps (Essayez donc le plumeau, effet garantie!). Illuminez la peau avec des bougies de massage aromatiques. Vous pouvez également essayer de la lingerie sexy BDSM, qui déterminera votre rôle dans le jeu. Pour les femmes dominantes, nous recommandons d’utiliser des costumes de policière ou de soldat. Pour les femmes soumises, les costumes des étudiantes, des écolières ou des femmes au foyer seront utilisés. Vous êtes convaincu que le BDSM est amusant pour vous ? Alors vous pouvez aller plus loin et essayer la fessée.

Aller un peu plus loin, la fessée :

Cela procure une douleur légère mais agréable. Si vous aimez ce genre de plaisir, utilisez des paddles ou des martinets pour une sensation plus profonde. Dans ces jeux, les endorphines, qui sont généralement considérées comme l’hormone du bonheur, sont sécrétées en cas de douleur. N’oubliez pas de ne pas en abuser et d’avancer progressivement vers de nouvelles sensations et expériences.

Les plus passionnés se tourneront vers des accessoires SM plus avancés, comme les cages de chasteté, les colliers, fouets, crochet anal etc.

Une seule priorité : La sécurité

Image Erotique - No BDSM

À quoi devriez-vous porter une attention particulière? La sécurité d’abord ! Le BDSM est une activité invasive, mais si vous le pratiquez avec votre tête, cela ne causera pas beaucoup de mal. Il est important que les partenaires avec lesquels nous explorons de nouvelles expériences soient des personnes que nous connaissons et en qui nous avons confiance. Tout d’abord, vous devez commencer par une conversation. Travaillez ensemble pour découvrir quelles pratiques sont particulièrement significatives pour vous, lesquelles sont autorisées, et tracez une ligne inflexible que vous ne voulez pas franchir. La définition de « Safe Word» ou « mot d’arrêt» est également une bonne chose, bien que ce ne soit pas obligatoire. N’oubliez pas également que la communication pendant le jeu est très importante. Tant le parti soumis que le parti dominant doivent réfléchir, mais le dominant porte la plus grande responsabilité et doit tenir compte des deux.

En conclusion

Vous avez face à vous un univers riche et complet à découvrir, prenez le temps d’y songer, d’en discuter. Ne brûlez pas les étapes, on ne se transforme pas en Christian Grey du jour au lendemain. Une fois initiez, vous aurez tout le loisir d’explorer ce monde, et de vous explorez vous-même.

Vous pouvez découvrir notre sélection de produit Fifty Shades of Grey directement sur notre boutique en ligne ! Vous souhaiter pimenter votre relation ? Découvrez notre article spéciale Saint-Valentin qui vous parle de quelques astuces pour pimenter vos soirées coquines !

Pour aller plus loin : BDSM : Mieux comprendre le vocabulaire unique de cet univers.

2 réflexions sur “Découvrir le BDSM, par où commencer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *